Réseau d'expérimentation

Pourquoi ce réseau ?

Les pratiques de taille appliquées actuellement aux arbustes dans de nombreux aménagements publics ou privés sont souvent inadaptées à leur développement :

  • les tailles sont parfois réalisées à contre-saison, ce qui supprime pour certaines essences tout ou partie de la floraison,
  • les tailles pratiquées au taille-haie, qui est fréquemment devenu l’outil de référence, relèvent plus d’un art topiaire approximatif que d’une taille d’entretien, et nient complètement le port naturel de chaque essence, les coupes destinées à réduire le volume sont régulièrement réalisées dans la partie haute des arbustes, juste en dessous de la vue à conserver. Or, elles ne permettent pas de diminuer durablement leur hauteur, ce qui oblige à recommencer souvent. Et, parfois même, au contraire, en déplaçant le niveau de réaction des végétaux de la base vers la mi-hauteur, elles les rendent encore plus encombrants.
  • Les arbustes occupent des surfaces importantes dans les espaces verts, et représentent des coûts d’entretien très élevés pour les collectivités. Or, contrairement aux idées reçues, les passages inappropriés avec le taille-haie sur les espèces arbustives en massifs sont plus coûteux que des tailles adaptées. De plus il est tout à fait possible d’appliquer à la taille des arbustes le concept de gestion différenciée des espaces verts. Ainsi, pour une essence donnée, les techniques de taille et la périodicité des passages peuvent varier selon le niveau d’entretien recherché et de moyens disponibles.

Il était donc devenu nécessaire de revaloriser certaines techniques anciennes, qui ont fait leurs preuves, mais aussi de trouver des solutions adaptées aux contraintes nouvelles de la gestion des aménagements paysagers modernes : résistance au vandalisme, aspect plus naturel, économie. C’est la raison de la mise en place du Réseau d’expérimentations « Taille des arbustes ».

Les membres du réseau et leurs essais

  • Jac Boutaud, initiateur et coordonnateur du groupe de travail, propriétaire et concepteur de l’arboretum, qui est le site pilote de l’opération. Toutes les essences arbustives d’ornement utilisées en France tempérée doivent y être plantées. Pour chaque taxon, un individu non taillé sert de témoin sur le plan architectural, et des individus sont taillés selon chacune des techniques retenues dans le protocole expérimental. Il sera alors possible à terme d’étendre les résultats des sujets de référence à toute la gamme arbustive actuelle
  • Pierre Raimbault, de l’ENGREF, a assuré l’encadrement scientifique du groupe et mené des actions de recherche fondamentale jusqu’à sa disparition en septembre 2011.
  • Hervé Bichon, formateur au Lycée horticole de Lomme dans le Nord a mis en place le premier essai technique, fin 1999. Les premières tailles ont été pratiquées courant 2001. Ce site est pilote pour les essais techniques, particulièrement pour affiner le protocole de suivi et mesures. Contact : Hervé Bichon Lycée horticole, Rue de la Mitterie, BP 329, 59463 Lomme Cedex Tél. : 03 20 17 03 90 – Fax : 03 20 09 27 99
  • René Reboul, enseignant au Lycée horticole de Romans dans la Drôme, y a installé un essai technique début 2002. L’équipe pédagogique du Lycée horticole assure aussi le traitement statistiques des relevés effectués sur l’ensemble des sites.Contact : René Reboul Lycée horticole, Rue de Tain, BP 224, 26105 Romans Cedex Tél. : 04 75 71 25 25 – Fax : 04 75 71 59 13
  • Patrice Dubois, formateur au CFPPA de Nérac (47), a installé son site au printemps 2003. En plus des essences de référence, il mène des essais sur la taille des rosiers « paysage ». Contact : Patrice Dubois CFPPA Armand Fallières, 47600 Nérac Tél. : 5 53 97 40 10 – Fax : 05 53 97 40 11

Les autres partenaires :

  • l’ASTREDHOR, qui suit et soutient l’essai de Nérac
  • les pépinières André Briant, qui ont fourni gratuitement une partie importante des jeunes plants d’arbustes nécessaire à la mise en place de l’essai
  • l’entreprise d’Halluin, qui a fourni les toiles tissées de paillage à Lomme

Une fois que ​​vous ​​comprenez ce que ​​vous voulez ​​essayer kamagra 100mg et savez peut-être déjà que gel Kamagra aide que sous certaines termes. Vous pouvez essayez de trouver la cause.