Rostrinucula dependens (Rehder) Kudô - Lamiaceae


Le Rostrinucula fait partie de la longue liste des arbustes sous-estimés et surtout peu connus des jardiniers et pépiniéristes. Il est pourtant très facile à cultiver et à multiplier. Seules 2 espèces du genre, originaire de Chine, ont été décrites : R. dependens et R. sinensis (inconnu en France).

Le principal attrait de cet arbuste peu courant, est sa floraison très tardive, bien après tous les autres arbustes. En effet, il faut attendre patiemment la fin de l'été calendaire (septembre) pour voir apparaître les premières fleurs, réunies en épis pendants et tomenteux, longs de 20 à 25cm. Planté dans des régions de grandes chaleurs prolongées et à condition que la partie aérienne n’ait pas gelé, Il est probable qu’il soit capable de fleurir plus tôt. Ses fleurs sont rose violacé avec des étamines exsertes et accompagnées à leur base, d'une bractée verdâtre et tomenteuse. Elles offrent un spectacle sans pareil, visible de loin.

Rostrinucula_dependens_5.JPG   Rostrinucula_dependens_3.JPG   Rostrinucula_dependens.jpg

                                          Développement d'une inflorescence du 08 août (bourgeon) au 03 septembre (fleurs)        

 

Les feuilles, quant à elles, sont d'un beau vert bleuté, opposées, légèrement gaufrées, le long de rameaux pourpres, tomenteux et quadrangulés (typique des Lamiaceae). Les rameaux de 2 ans prennent des teintes marron et deviennent glabres. Le bois plus âgé est blanc crème à l'écorce fissurée.

Rostrinucula_dependens_6.JPG   Rostrinucula_dependens_7.JPG   Rostrinucula_dependens_8.JPG

                                                                    Rameau de l'année.                                         Rameaux de l'année précedente et plus.

 

Rostrinucula dependens est peu encombrant, il dépasse rarement 1,50 m en tous sens. Son port est plutôt étalé avec ses branches principales plus ou moins arquées. Il apprécie le plein soleil et un sol bien drainé. Il supporte aisément des températures allant jusqu'à -15°C mais les parties aériennes meurent assez souvent en dehors des régions à hivers assez doux. Cependant, des nouveaux rejets apparaîtront sur la souche au printemps.

Rostrinucula_dependens_9.JPG    Rostrinucula_dependens_4.JPG

Arboretum Cimetière Parc de Nantes (août 2015).                                       Arboretum Cimetière Parc (octobre 2014) - 2 sujets côte à côte.       

   

C’est une plante fortement basitone, pourvue de nombreux rameaux médians. Un recepage hivernal ne perturbera en rien la floraison car les fleurs se développent à l'extrémité des pousses de l'année, mais dans ce cas, la floraison peut même s’effectuer en octobre seulement. D’une manière générale, la taille peut se résumer à ne garder que des rameaux d’un an, éventuellement de 2 ans, sélectionnés directement sur la souche.

Rostrinucula_dependens_1.JPG    Rostrinucula_dependens_10.JPG

Basitonie forte.                                                                           Rameaux médians.

 

Il est possible de voir de nombreux Rostrinucula à la ville de Nantes, dans différents endroits, dont l'Arboretum du Cimetière Parc. Néanmoins, il est difficile de trouver cet arbuste en pépinière.

 

 

Toutes les photos sont propriétées des Arbusticulteurs©

 

 

Télécharger la fiche : Fiche Rostrinucula dependens [PDF]

Télécharger les photos : Photos Rostrinucula dependens [ZIP]