Mallotus japonicus Müll. Arg. - Euphorbiaceae


De toutes les familles botaniques, la famille des Euphorbiacées est certainement l'une des plus diversifiée. En effet, on peut y trouver des plantes herbacées, des petites plantes grasses de quelques centimètres, des arbustes et également de grand arbres de plus de 10m de hauteur. Néanmoins, les Euphorbiacées ligneuses se font rares dans l'hémisphère Nord, seuls quelques genres subsistent, comme les Neoshirakia, Triadica, et autres Mallotus. Ce dernier comprend plus de 140 espèces, répandues principalement dans l'hémisphère Sud, en zones subtropicales et tropicales. Seules deux espèces, à ma connaissance, sont capables de pousser en extérieur en France. Il s'agit de Mallotus apelta et Mallotus japonicus.

 Originaire du Japon, Corée, Taïwan et Chine, Mallotus japonicus est un arbuste caduc particulièrement décoratif : par ses jeunes feuilles, ses fleurs parfumées, mâles et femelles, sa coloration automnale et son port caractéristique.

Ses fleurs apparaissent en juillet et persistent normalement jusqu'à la mi-août. Étant dioïque, ses fleurs mâles et femelles se trouvent sur des plants séparés.

Les fleurs femelles, réunies en panicules érigées, dégagent un lourd parfum très agréable. Elles sont apétales, ce sont donc les stigmates, réunis par 3, qui sont décoratifs. Ces derniers sont d'abord jaune pâle et prennent progressivement une teinte rouge vif, au bout de 2 à 3 semaines.

Mallotus_japonicus_femelle_1_2625x3500.jpg   Mallotus_japonicus_femelle_11_2625x3500.jpg   Mallotus_japonicus_femelle_9_2625x3500.jpg

Fleurs femelles, le 09 juillet (2014).                        22 juillet (2014)                                                28 juillet (2014)                                      

 

Les fleurs mâles sont elles aussi regroupées en panicules érigées et sont constituées d'un bouquet d'étamines jaune pâle, dépourvues de pétale. Elles sont également parfumées. En présence d'un ou plusieurs pieds mâles et femelles plantés dans le même périmètre, des petits fruits verts recouverts de poils sont censés se former. Chacun renferme une petite graine noire.

   Mallotus_japonicus_mle_1_2625x3500.jpg   Mallotus_japonicus_Franois_Roussel.jpg

Panicules de fleurs mâles.                               Détail de fleurs mâles.                                       Fruits (août 2008). (François Roussel©)

 

Les feuilles, quant à elles, naissent rouge vif, généralement début avril, puis prennent une belle couleur vert pomme, portées par un pétiole rougeâtre. Elles atteignent 10 à 20 cm de long pour 6 à 15 cm de large. Jeune bois, pétioles et pédoncules floraux sont recouvert d'un duvet tomenteux. Les feuilles juvéniles sont recouvertes d'une pubescence stellaire, sur les deux faces, ce qui les rendent légèrement rugueuses au toucher. Elles deviennent presque glabres une fois adulte. On remarque également la présence de deux glandes à la base de l'avers de la feuille, de part et d'autre de la nervure centrale. Cette caractéristique est également présente chez d'autres Euphorbiaceae ligneuses comme Neoshirakia japonica, Triadica sebifera et Triadica cochinchinensis. En automne, les feuilles se colorent d'un beau jaune d'or.

Mallotus_japonicus_femelle_3_2625x3500.jpg    Mallotus_japonicus_mle_2.jpg    Mallotus_japonicus_femelle_6_2625x3500.jpg

Jeunes feuilles.                                                 Feuille adulte.                                             Coloration automnale.

 

Autre aspect intéressant de Mallotus japonicus, c'est sont port. En l'absence d'intervention humaine, plusieurs troncs partent de la base, sur lesquels se mettent en place des ramifications très étalées. Ainsi, c'est un arbuste qui est généralement plus large que haut. Le spécimen présent au parc floral de la Beaujoire à Nantes, certainement un des plus beaux de France, atteint 7 m de haut pour 13 m d'envergure. Il a été planté en 1980. D'autres sujets plus modestes ont des dimensions allant de 3 à 4m de haut pour 5 à 7 m de large. Ainsi, c'est un arbuste qu'il est préférable de planter en isolé car il peut vite devenir encombrant.

Mallotus_japonicus_femelle_10_3500x2625.jpg    Mallotus_japonicus_femelle_3500x2625.jpg

Spécimen femelle à l'arboretum cimetière parc (Nantes).                       Spécimen femelle en automne à l'arboretum cimetière parc (Nantes).

 

Mallotus_japonicus_mle_1.jpg    Mallotus_japonicus_mle_4_2625x3500.jpg

Spécimen mâle âgé de 35 ans au parc floral de la Beaujoire (Nantes).

 

Mallotus japonicus supporte tous les types de sols, mêmes calcaires, à conditions qu'ils soient bien drainés. Une situation ensoleillée et protégée des vents froids est primordiale. Sa rusticité se situe entre -10 et -15°C, à condition qu'il soit bien situé. 

Il existe un pied femelle à l'arboretum cimetière parc de Nantes ainsi qu'au parc du Grand-Blottereau, toujours à Nantes. Le spécimen du parc de la Beaujoire est un pied mâle. Il est également possible de voir un Mallotus apelta au jardin des plantes de Paris.

Mallotus japonicus est disponible à la vente chez les pépinières Arven (selon disponibilités).

 

                               

   Toutes les photos sont propriétées des Arbusticulteurs*©

          * à l'exception de la photo des fruits qui est propriétée de François Roussel©

 

Télécharger la fiche : Fiche Mallotus japonicus [PDF]

Télécharger les photos : Photos Mallotus japonicus [ZIP]