Corylopsis pauciflora  Siebold & Zucc. - Hamamelidaceae


Malgré ses 24 espèces d'arbustes et de petits arbres, le genre Corylopsis est peu représenté dans nos parcs et jardins. Il tient son nom du grec korylos = noisetier et opsis = ressemblance. La ressemblance avec le noisetier se situe au niveau des feuilles ; les fleurs, quant à elles, sont bien plus décoratives.

Parmi les Corylopsis, Corylopsis pauciflora ne fait rien comme les autres. C'est l'espèce la plus distincte et donc la plus facile à reconnaitre. Les autre espèces sont bien plus difficiles à différencier, surtout depuis que les botanistes ont récemment modifié la nomenclature de nombreux taxons du genre.

     Corylopsis_pauciflora_1_2625x3500.jpg    Corylopsis_pauciflora_new.jpg

        Fleurs regroupées par 2.                                                              Jeune spécimen en pleine floraison âgé de 6 ans, à l'Arboretum de Nantes.

Originaire du Japon et de Taïwan, Corylopsis pauciflora est généralement le premier Corylopsis à fleurir. Dès le début du mois de mars, avant l'apparition des premières feuilles, il se couvre d'une multitude de petites fleurs jaune pâle, légèrement parfumées. Son nom d'espèce, pauciflora,  signifie "à fleurs peu nombreuses". Cela vient du fait que, contrairement aux autres Corylopsis, ses fleurs sont regroupées par 2 ou 3 en courtes racèmes. D'autres, comme Corylopsis spicata et Corylopsis sinensis, arborent des racèmes plus longues, de 5 à 10 cm, comprenant de nombreuses fleurs, plus petites. Les fleurs sont suivies de petits fruits glabres en été, sans intérêt décoratif.

Corylopsis_pauciflora_7_2625x3500.jpg    Corylopsis_pauciflora_6_2625x3500.jpg    Corylopsis_pauciflora_2625x3500.jpg

Jeune feuille teintée de rose.                                               Feuillage en été.                                                                  Coloration automnale.

Ne dépassant pas les 6 cm, ses feuilles sont les plus petites du genre. Elles sont vertes teintées de rose au débourrement et deviennent jaune d'or en automne. Elles sont plus ou moins cordiformes, gaufrées, glabres et munies de dents espacées.

Considéré comme le plus petit et le plus compact des Corylopsis, Il atteint néanmoins les 2 m de haut et de large. Sa croissance étant très lente, il est rare de voir des sujets atteindre ces dimensions. On rencontre le plus souvent des sujets de 1 à 1,20 m en tout sens.

         Corylopsis_pauciflora_adulte_-_20_ans.jpg     Corylopsis_pauciflora_3_2625x3500.jpg

          Spécimen de taille adulte, âgé de 20 ans, en mars à l'Arboretum de Nantes.        Jeune sujet âgé de 6 ans, en automne à l'Arboretum de Nantes.

Corylopsis pauciflora apprécie un sol acide et ne supporte pas le calcaire, contrairement aux autres espèces du genre. Il lui faut une exposition mi-ombragée, à l'abri des vents froids. Sa rusticité est de -20°C à condition qu'il ne soit pas trop exposé. Totalement acrotone, naturellement dense et de croissance lente, il ne nécessite absolument aucune taille.

Il est possible de voir plusieurs Corylopsis pauciflora à l'Arboretum Cimetière Parc de Nantes. Au Jardin des Plantes de Nantes, un massif entier est dédié aux Hamamelidaceae, au sein duquel on peut voir de nombreuses espèces de Corylopsis.

 

 

Toutes les photos ont été prisent durant la l'année 2014 et sont propriétées des Arbusticulteurs©

 

Télécharger la fiche : Fiche Corylopsis pauciflora [PDF]

Télécharger les photos : Photos Corylopsis pauciflora [ZIP]